[./page_3.html]
[./index.html]
[Web Creator] [LMSOFT]
"D'azur à trois jumelles d'or broché d'un M de gueules".













Blason de Moval. «Un M de gueules brochant sur les armes du Comté de Belfort d’azur à trois jumelles d'or»
Explication du Blasons
Brochant : se dit d’une figure qui est placée par-dessus une ou plusieurs autres et qui les cache partiellement (le M de Moval).
Trois Jumelles : figure constituée par deux pièces parallèles.
Moval est cité pour la première fois dans les documents anciens à la date de 1196 sous l'appellation Menuval. Le village dépend alors de la paroisse de Vézelois. Il est rattaché à celle de Meroux en 1819.
Moval est mentionné en 1342. Au Dix-huitième siècle ce n’était qu’un hameau de quelques fermes relevant du baillage de Belfort, représenté dans ses armes (le blason en fait foi).

UN PEU D'HISTOIRE
(Tiré du Journal de Moval de Juin 2011)

La commune de Moval couvrait une superficie d'environ 150 hectares.
La première appellation de Moval date de 1196 sous le nom de Menuval, à l'époque de Philippe Auguste. Elle pouvait être composée d'une ou de deux ou de trois fermes.
Puis, sous Philippe IV de Valois, en 1432, on trouve : Moval.
Stoffel cite dans son ouvrage un Jean de Malvaux. Sous le règne de Charles VIII en 1430, on trouve Moval dans le registre d'anniversaire de la fondation du chapitre de Belfort.
Avec le prieuré de Meroux, ce chapitre avait des cens sur la ferme de Moval. L'étymologie du mot Moval est incertaine : la forme "mauvaise vallée" serait à rejeter, quoiqu'aux époques reculées, les épaisses forêts qui couvraient le secteur pouvaient facilement servir de repaires aux bêtes malfaisantes.
Certains chercheurs trouvent dans Moval l'origine Menuval, d'après son appellation de 1196 Menu ou Menou est un nom d'homme et Val se rapporterait à Villers ou Villiers.
D'autres étymologistes voient dans Moval le nom très ancien de Magnulfus. Ainsi, Moval trouverait son étymologie dans Magnulfus vallis : Magnifique vallée (Hypothèse très sympathique approuvée à l'unanimité du Conseil municipal !).
Les autres appellations de Moval au cours des siècles furent successivement Movalx (1430), Mouvaulx (XV siècle), Movaulx (1615), Movalz (1655), Mouval (XVIII siècle).

Quoiqu'il en soit, dès la formation des divisions administratives, cette petite agglomération dépendait de la mairie de l'Assise sur l'eau, chef lieu Danjoutin. De 1204 à 1333, elle était possession du comté de Montbéliard sous le Duc Renaud de Bourgogne, et subit par la suite la fortune de nos villages de Basse Savoureuse.
En passant par la suzeraineté de Jeanne de Montbéliard, Comtesse de Belfort, et de sa fille Jeannette, Comtesse de Ferrette, elle passa sous l'obédience de la Maison d'Autriche jusqu'au traité de Westphalie, en 1648, où elle fut rendue avec l'Alsace au Royaume de France.

Moval est traversé par la route départementale allant des Vosges à Delémont, construite vers 1777 par l'ingénieur Clinchamps.
Petit village à l'origine, Moval s'enrichit d'années en années de nombreux pavillons.
  
MOVAL est située sur la route N19 qui relie Delle à Belfort, à 8km de cette dernière. Son territoire, qui couvre seulement 116 hectares, est traversé par la voie ferrée Belfort-Delle. En outre celui-ci se trouve concerné par le projet de TGV Rhin-Rhône, qui traversera la commune dans sa partie Sud, suivant un axe Sud-Ouest/Est. En 1803 sa population était de 66 habitants, Moval connaît ensuite un déclin inexorable, cumulant contrecoup des guerres et exode rural. Sa population décroît sans cesse jusqu'en 1954 : il ne reste alors que 49 habitants,  et 252 au recensement de 2002. Cette augmentation spectaculaire est due à la proximité des villes de Belfort et Montbéliard qui sont devenues facilement accessibles aux Movalois grâce à la popularisation de l'automobile.


Gentilé : Movalois et Movaloise